Les 36 stratagèmes : "Courir est le meilleur choix"

Publié le par dibo

Le dernier des Trente-six stratagèmes s'intitule : "courir est le meilleur choix." Parfois, lorsque tout le monde vous trahit, lorsque vous êtes vaincu, acculé, désespéré, il n'y a pas d'autre solution que s'échapper et se faire oublier.

L'empereur Wei Ti de la dynastie Ming s'était débarrassé de tous ses oncles sauf un qui s'était fait passé pour fou. Celui-ci, le prince de Yuan, leva en 1403 une grande armée et l'amena sous les murs de la capitale Nanjing (Nankin) en vue de prendre le pouvoir.
Dans la ville assiégée, l'empereur envisageait de se suicider lorsqu'un eunuque l'arrêta : "Avant sa mort, votre grand-père m'a laissé ce coffre en m'ordonnant de le remettre à l'empereur si la dynastie était menacée." "Voyons ce que ferait mon grand-père s'il était à ma place" dit Wei Ti et il accepta d'ouvrir le coffre.
Le coffre contenait une robe bouddhiste, un brevet de moine, un rasoir et dix lingots d'argent. l'empereur comprit parfaitement ce que lui recommandait son aïeul. Il fuit le palais impérial par un tunnel secret, il entra discrétement dans un temple bouddhiste, se rasa la tête et enfila la robe. Il parvint ainsi à sortir de la ville et il marcha jusque dans le Sichuan où il vécut retiré dans un obscur monastère. Entre-temps, Nanjing était tombée et le palais avait brûlé pendant les combats. Tout le monde cru que l'empereur était mort dans l'incendie.
Quarante années plus tard, on découvrit que Wei Ti était toujours en vie. Il fut invité à regagner la capitale et accueillit par d'imenses cérémonies. Il termina ses jours en tant qu'invité dans le palais impérial.

Commenter cet article