L'homme politique et le risque l'impopularité

Publié le par dibo

Yan Ying est un contemporain de Confucius. Il fut premier ministre de Qi alors dirigé par le duc de Jing. Beaucoup d'histoires courent à son sujet. En voici une, dans laquelle Yan Ying nouvellement nommé gouverneur doit affronter une forte impopularité.

cour-copie-2.JPGAvant d'être nommé premier ministre, Yan Ying était gouverneur de la province de Donge. Après trois ans d'exercice, de nombreuses plaintes contre son administration étaient parvenues aux oreilles du duc de Jing.
 Le duc voulut relever Yan Ying de ses fonctions, mais celui-ci lui dit : "Votre Majesté, je comprend maintenant mes erreurs. Si vous me permettez de rester encore trois ans à Donge, je vous assure que je ferais mieux."
Trois ans plus tard, le duc ne reçut que des échos positifs du travail de son gouverneur. Il en fut très satisfait et il fit venir Yan Ying à la cour pour le récompenser. Mais celui-ci déclina les honneurs et dit :
"Pendant les trois premières années, j'ai fait construire des routes, j'ai entrepris des travaux publics et j'ai éradiqué la corruption du gouvernement. Naturellement, j'y ai gagné l'hostilité de certaines élites. J'ai encouragé une vie modeste, j'ai incité les gens à prendre soin de leurs parents et j'ai puni les criminels. Logiquement, je me suis attiré la haine des canailles de tous bords. J'ai écouté attentivement tout le monde sans me limiter aux plus riches et aux plus influents, qui se sont bien sur sentis floués. Quand ceux qui m'entouraient me demandaient une faveur, je ne leur donnait que ce que la loi me permettait, il n'est guère surprenant qu'ils se soient sentis eux aussi offensés. Lorsque mes supérieurs me sollicitaient, je prenais garde à ne pas les traiter anormalement. Il est certain qu'ils ne l'ont pas apprécié. C'est pourquoi tout ces gens n'ont pas cessé de me calomnier. Finalement ces rumeurs infamantes ont été entendues par votre Majesté.
"J'ai donc changé ma façon de gouverner pendant les trois années suivantes. Plus de travaux publics, plus de contrôles contre la corruption, plus de discours sur la sobriété, plus de lourdes peines pour ceux qui violent la loi. Quoiqu'on me demande, je le donne en souriant. J'ai une considération toute particulière pour les riches et les influents, je traite mes supérieurs avec une amabilité ruineuse. Bien vite tous ont parlé de moi en bien, et, finalement, vous les avez entendus.
"Sincèrement, j'aurais dû être récompensé pour ce que j'ai fait durant les trois premières années et puni pour ce que j'ai fait pendant les trois années suivantes. Maintenant, je ne mérite aucune considération."
Le duc fut impressionné et il nomma Yan Ying premier ministre.

Pour aller plus loin, voici deux citations. L'une de Confucius exprime le point de vue du philosophe, l'autre de Sunzi, celui du stratège.

Le maitre dit : "Ne vous inquiétez pas lorsque vous êtes incompris, inquiétez vous lorsque vous ne comprenez pas."
                    Confucius, Les Analectes.

"Certaines routes ne doivent pas être prises, certaines armées ne doivent pas être combattues, certaines villes ne doivent pas être attaquées, certaines batailles doivent être évitée, certains ordres doivent être ignorés."
                    Sunzi, L'Art de la Guerre.

 

(Cet article a été cité sur France Inter)

Commenter cet article