Le chien et le marchand de vin (et le Dalai Lama)

Publié le par dibo

chien.jpgVoici une histoire très populaire en Chine, elle fut racontée au duc Huan de Qi par son premier ministre Guan Zhong pour illuster la nécessité de bien choisir son entourage et ses ministres.

Un homme avait une échoppe dans laquelle il vendait du vin. Le vin était bon et les prix raisonnables, pourtant très peu de clients venaient en acheter. Le commerçant ne comprenait pas pourquoi son affaire ne marchait pas. Il décida de demander conseil à son voisin.
- Vous possédez un chien méchant, n'est-ce pas ?
- Oui, mais je ne vois pas le rapport avec mon commerce. Vin et chien n'ont rien à voir ensemble.
- Au contraire ! Votre chien sommeille toute la journée devant votre porte. Lorsque quelqu'un s'approche, il se réveille et grogne contre les passants. Les clients ont peur de se faire mordre et passent leur chemin. Si vous ne vous débarassez pas de votre chien, personne ne viendra jamais et vous pourrez bientôt ouvrir un commerce de vinaigre.

Cette histoire, je l'adresse à M. Delanoë qui s'illustra aujourd'hui, bien que je l'estime énormément, par son imbecillité fanatique. Pourquoi donc a t'il éprouvé le besoin de grogner maintenant ? Il est certainement tout-à-fait respectable que Paris compte le Dalai Lama parmi ses citoyens d'honneur. Mais pourquoi maintenant ? Avait-on besoin d'une telle provocation ?
Et à ceux qui diront que les parisiens font ce qui leur semble bon et n'ont pas à se soucier des états d'âme des chinois, je laisse répondre Confucius :

Zai Wo demanda : "Est-ce qu'un homme honorable qui apprendrait que la vertu est au fond d'un puit devrait sauter pour aller la chercher ?"
Le maitre dit : "Pourquoi ferait-il celà ? Un homme honorable déciderait d'aller voir au bord du puit mais ne s'y jeterait pas."

Publié dans International

Commenter cet article

marketing chine 30/06/2009 09:14

entierment d'accord avec toi...on n a pas besoin de ca maintenant et tout de suite

Anne 03/05/2008 22:25

Là, je ne suis pas d'accord.D'abord, le sujet sera plus que jamais d'actualité après les JO, parce que ce n'est qu'à se moment qu'il sera possible d'avoir une discussion dépassionnée (et débarassée de la multitude de censeurs néo-maoiste qui pulullent sur internet en ce moment).Ensuite je vois mal quelle est cette liberté qui serait violée par nos critiques, je vous recommande de lire la déclaration des droit de l'homme au-delà de l'article 4, et surtout de l'accepter pour vous même avant d'en faire un argument pour les autres.Enfin, si le maire de Paris a fait preuve d'un grand manque d'intelligence ce n'est pas en reconnaissat le combat du Dalai Lama, mais en participant à détourner l'attention du vrai problème : Parce qu'ils ont pour but de montrer que tous les hommes peuvent se retrouver quelques soient leurs opinions, leurs cultures ou leurs croyances, les JO ne peuvent pas, par définition, se dérouler sous un gouvernement qui n'admet pas la liberté de conscience, de culte ou d'expression.Il ne s'agit même pas d'une critique, il s'agit d'une évidence, de bon sens...

cooper 03/05/2008 18:35

il est un dit'on qui dit ceci 'le chien aboit la caravanne passe'tout cela pour dire que lorsque les jeux seront finit ce sujet ne sera plus d'actualité.Mais il y a certainne personne qui au nom du droit d'expression se permettent de calomnier autrui, pourquoi toujours pour une question d'interet personnel et il oubli facilement que sa liberté s'arrete ou commence celle des autres.

Yifu 30/04/2008 00:20

Trop cool...Je n'ai jamais imaginé qu'un français comprenne tellement bien la culture chinoise.Je suis chinois et je pense que les français sont amicaux:)

pierre 23/04/2008 18:17

bravo pour ton site les histoires sont vraiment bien choisi et cela permet de découvrir les classiques chinois