Zhuangzi : Petits et grands voleurs

Publié le par Chinoiseries

Je reparcours ces jours-ci ce blog avec peut-être l'intention de le reprendre, on verra... En attendant, je ne résiste pas à la tentation d'exhumer ce petit texte de Zhuangzi que j'avais publié pour la première fois il y a plus de 2 ans. Je ne vous fais pas l'insulte de vous expliquer pourquoi...

ZhuangZi.jpgOn ferme les sacs avec des lacets de cuir et les coffres avec des serrures cloutées de peur que les petits voleurs n'y mettent les mains. Et tout le monde trouve cela fort sage. Vient alors un grand voleur qui emporte les sacs et les coffres avec leurs liens et leurs serrures, très satisfait de trouver tout emballé.


Et il en va de même pour le gouvernement et l'administration. Ceux que certains appellent "sages" ne font guère qu'emballer le butin des voleurs à venir. Prenons par exemple le royaume de Qi, tout y était réglé en accord avec les règles des sages. La population était si nombreuse que dans chaque village on pouvait entendre les chiens et les coqs des villages voisins. Les rivières et les lacs servaient à la pêche, les champs et les vergers aux récoltes. Il y avait partout des temples dédiés aux ancêtres, aux génies et à tous les dieux. Dans les villes, dans les campagnes, jusqu'au moindre recoins, l'ordre était parfait. Survient un malandrin qui ouvre la gorge du prince de Qi, prend le royaume avec tout ce qu'il y a dedans et jouit de son larcin, aussi tranquille que les grands empereurs du passé, avant de léguer le royaume à sa descendance. Le tout grâce aux sages.


Si un malheureux vole une boucle de ceinture, on le coupe en deux. Si un grand voleur vole un royaume, on en fait un seigneur, et tous les philosophes, les sages et les politiciens à gages viennent mettre leurs sciences à son service. Pourquoi donc perdre son temps en petites rapines ? Il vaudrait bien mieux commencer par voler un empire, ainsi il ne serait pas nécessaire de récidiver et on n'aurait plus à craindre la hache du bourreau !

Publié dans Culture

Commenter cet article

gilbert 12/10/2010 13:11



serions très contents que vous repreniez l'écriture de ce blog si intéressant.