La Chine est-elle un "tigre de papier" ?

Publié le par dibo

La Chine est-elle un "tigre de papier" ? Je ne compte pas répondre à cette question ici et maintenant mais plutôt donner un aperçu du revers de la médaille : conjonctions de problèmes millénaires et des conséquences d'un développement mal maitrisé, les défis qui attendent la Chine a cours des 20 prochaines années sont immenses.

Commençons par l'extérieur et les marches de l'empire du milieu, on connait :
- Les tensions internationales : Taiwan, bien sur, mais aussi le risque de réflexe protectionniste et les relations avec les Etats-Unis et le Japon,
- Les séparatismes, tibétains et ouïghours notamment, une question qui n'a jamais été totalement réglée et qui refait la une depuis les émeutes de mars au Tibet.

A l'intérieur, la situation est profondément instable. La société chinoise a été ébranlée par 200 ans de chocs à répétition et il n'est pas certain que le pouvoir en place ait la capacité à surmonter leurs conséquences :
- L'identité chinoise connait une crise qui mèle montée du nationalisme et recul des valeurs traditionnelles,
- L'intégration sociale est également en crise avec la décomposition des structures traditionnelles,
- Les rapports entre pouvoirs centraux et locaux restent une question épineuse aggravée par des cas fréquents d'abus de pouvoir dans les provinces,
- La légitimité politique n'est pas établie et l'absence de mécanisme de succession est un facteur imprévisible alors que le président Hu atteindra la limite d'âge au prochain congrès du PCC.

Ces évolutions de la société chinoise tendent à aggraver certains problème anciens qui prennent maintenant des proportions monstrueuses :
- Le chômage alors que l'arrivée de 12 à 13 millions de nouveaux actifs par an retarde la modernisation des entreprises et maintient les salaires à un niveau trop bas pour stimuler la consommation interieure,
- La pauvreté, la Chine compte près de 200 millions de pauvres et ce chiffre après 20 années de recul a recommencé à augmenter en 2003,
- La crise démographique entrainée par l'application brutale de la politique de l'enfant unique : la population est vieillissante et compte sensiblement plus d'hommes que de femmes,
- La question paysanne, la situation des campagnes se dégrade depuis 20 ans, la Chine compte encore deux tiers de paysans mais l'exode rural laisse les campagnes exsangues, un citadin gagne en moyenne 3 fois plus qu'un paysan et cet écart ne cesse d'augmenter,

- La fracture géographique, le niveau de développement de Shanghai est équivalent a celui du Portugal alors certaines provinces sont toujours au niveau du Gabon,

- La crise du système de soin, question d'actualité qui va en s'aggravant alors que la Chine comptera 12 a 14% de retraités en 2020 tout en restant un pays pauvre du point de vue du revenu par habitant,
- La crise du système éducatif, le nombre d'étudiants augmentent de façon incontrolé, pour la seule année 1999, il est passé de 1.8 a 16 millions, déstabilisant durablement l'enseignement supérieur et amplifiant la fuite des jeunes vers les universités étrangère.

En marge des problèmes de société : la criminalité et la corruption :
- La corruption et des alliances mafieuses ont de graves conséquences sur l'économie : les statistiques officielles estimaient à 50 000 000 000$ la fuite des capitaux en 2004,
- La criminalité augmente en moyenne de 14% par an.

Le développement, trop rapide, mal pensé, pose aussi de très gros problèmes :
- L'environnement, selon les données officielles un quart des fleuves et rivières de Chine sont à ce point pollués que le seul contact avec l'eau est dangereux,
- Les pénuries de biens élémentaires : la terre et l'eau manquent pour les usages domestiques, agricoles et industriels, la sécurité alimentaire est inexistante,
- La sécurité énergétique alors qu'on estime qu'au moins 50% du pétrole utilisé en Chine en 2020 sera importé,
- La dépendance économique, la richesse de la Chine provient aux trois quart de du commerce international, la baisse de la consommation en Europe et au Etats-Unis est d'ores-et-déjà ressentie par les entreprises chinoises,
- La crise financière que pourraient causer les contraintes politiques et les malversations,
- Le retard technologique qui menace le développement chinois en le cantonnant aux industries à faible valeur ajouté et en le rendant dépendant de l'étranger par exemple dans le domaine de l'énergie.

Enfin, conséquence des précédents, l'agitation. Le coup de projecteur qui a été mis sur la Chine avec les JO nous a permis de connaitre quelques soulévements au cours des derniers mois. Ils sont bien plus fréquents qu'on peut l'imaginer : en 2004, les statistiques officielles recensaient 74 000 « actes de protestation » souvent désespérés parfois violemment réprimés.

Publié dans Politique

Commenter cet article

dibo 14/08/2008 19:59

Bonjour,Ces chiffres sont tirés d'un ouvrage collectif paru en 2006 : "La Chine
à l'horizon 2020", et plus précisément de l'article "l'avenir de la
Chine à l'épreuve des défis" de Zhang Lun.Je compte effectivement revenir plus précisément sur chacun de ces points. L'objectif de cet article est uniquement de faire un premier tour d'horizon.A bientôt.

archibald 14/08/2008 18:09

Bonjour,Pouvez-vous confirmer les chiffres sur le nombre d'étudiants :'La crise du système éducatif, le nombre d'étudiants augmentent de façon incontrolé, pour la seule année 1999, il est passé de 1.8 a 16 millions, déstabilisant durablement l'enseignement supérieur et amplifiant la fuite des jeunes vers les universités étrangère.'Comment est-ce possible ?Cela mérite un billet d'éclaircissement !MerciCordialementa. 

Hervé Nowak 14/08/2008 13:59

Ils ont leurs problèmes, nous avons les nôtres, mais nous avons bien des problèmes en commun...