Le point sur le scandale du lait contaminé en Chine

Publié le par dibo

De quoi s'agit-il ?
Du lait maternisé de l'entreprise semi-publique Sanlu a été contaminé à la mélamine, un dérivée de l'urée. L'ajout de mélamine permet d'augmenter artificiellement la teneur en protéine mais représente un grave danger pour la santé.

Un bilan ?
Très difficile à établir, le 17 septembre, les chiffres officiels faisaient état de près de 6000 nourrissons atteints à des degrès divers dont 158 hospitalisés dans un état grave, et de trois morts. Cependant la veille, le 16, le chiffre avancé était 1600 cas, c'est dire si le bilan est loin d'être stabilisé.
Il semble maintenant que Sanlu ne soit pas le seul producteur touché par le scandale, 22 entreprises distribuant 69 marques de lait seraient elles aussi concernées. L'agence officielle Xinhua a publié aujourd'hui des chiffres effarants : 14% du lait distribué en Chine serait contaminé !

Comment est-ce possible ?
La sécurité alimentaire est inexistante en Chine, et l'ajout de mélamine est un "truc" connu pour augmenter la valeur d'un produit en faussant ses caractéristiques nutritionnelles. Aux Etats-Unis 60 millions de boites de nourriture pour chiens et chats avaient été rappelés en 2007 parce qu'elles étaient contaminées à la mélamine, ces produits venaient déjà de Chine. Le gouvernement chinois s'était alors engagé à bannir cette pratique.

Qui sont les responsables ?
Sanlu affirme avoir été trompé par ses fournisseurs, mais selon les premiers éléments de l'enquètes le lait provenant de 41 origines différentes au sein de l'entreprise était contaminé, il faut donc en déduire que la pratique était courante si elle n'était pas organisée.
Mais au-dela c'est l'irresponsabilité de l'entreprise et des responsables chinois qui choque : le gouvernement de la province du Hebei a reconnu aujourd'hui qu'il était au courant depuis le 2 août, Sanlu avait elle été mise en garde à plusieurs reprises depuis au moins un mois par un de ses partenaires néo-zélandais.

Pourquoi le scandale prend t-il cette ampleur ?
Les scandales alimentaires sont monnaie courante en Chine : lait, ravioli, dentifrice, riz contaminés aux pesticides, à l'insecticide ou à l'antigel, on ne compte plus. Mais celui-ci touche à ce que les chinois ont de plus précieux, leur enfant unique. Et ce scandale survient au pire moment, au lendemain des Jeux Olympiques il rappelle douloureusement que, malgré la propagande, la Chine est encore loin d'être un pays développé.

Commenter cet article