Les baguettes d'ivoire

Publié le par dibo

jizi.jpgUn jour, le Vicomte de Ji sembla inquiet en voyant le roi de Zhou de Shang utiliser des baguettes en ivoire. Un de ses suivants l'interrogea sur la raison de cette inquiétude.
"Si il commence à utiliser des baguettes en ivoire, bientôt les plats en céramique ne le satisfairont plus. Il en demandera de nouveaux en jade.
Et une fois qu'il utilisera des baguettes en ivoire et des plats en jade, il ne pourra plus se contenter de nourriture ordinaire. Il voudra de la viande de yak, d'élephant et de léopard.
Et il ne pourra pas manger de la viande de yak, d'éléphant et de léopard dans une maison, habillé de robe simple. Il lui faudra prendre ses repas sur une plateforme surélevée dans une grande salle, habillé de longues robes tissées."
Lorsque le vicomte Ji vit les baguettes d'ivoire, il sut qu'un désastre était imminent. Laozi a dit : "Le sage comprend les plus petits détails".


Commentaire : Il s'agit d'une anecdote rapportée par Han Feizi. Le roi Zhou est plus connu sous le nom de Di Xin, il fut le dernier roi de la dynastie Shang, il y a près de 3000 ans. Jeune homme brillant, il devint un souverain débauché et d'une cruauté effroyable. Il fut vaincu à la bataille de Muye et se suicida après avoir incendié son palais.
On retrouve déja chez le Vicomte de Ji (ci-contre) la recherche du non-désir que formulera beaucoup plus tard Laozi. L'avertissement s'adresse tout particulièrement aux dirigeants : le pouvoir transforme vite le gout du lucre en corruption. Une mise en garde d'actualité.

Publié dans Histoires et fables

Commenter cet article