Pouvoir, vertu et popularité : la Grande Etude

Publié le par dibo

Pour continuer sur le sujet de mon billet d'hier, voici un extrait du dixième commentaire de la Grande Etude (大学).
La Grande Etude
est un ouvrage à plusieurs mains (la première partie est attribuée à Confucius) qui synthétise la pensée confucianiste pour les souverains. Ce dixième commentaire est de Zengzi et s'intitule : "Sur le devoir d'entretenir la paix et l'harmonie dans le monde en gouvernant les royaumes".

Le Livre des Odes dit :
"Avant de perdre la faveur du peuple, les rois de Yin
Etaient comparables à l'Empereur Céleste.
Voici ce qu'enseigne leur chute :
Il est difficile de garder le mandat du ciel."
Ce qui signifie : En gagnant le coeur du peuple, on gagne le trône. En perdant le coeur du peuple, on perd le trône.

C'est pourquoi le prince doit d'abord veiller à sa vertu.
S'il est vertueux, il gagnera le coeur du peuple.
Avec le peuple, il obtiendra le pouvoir.
Avec le pouvoir, il obtiendra les richesses.
Avec les richesses, il pourra agir.

La vertu est la racine, les richesses sont les fruits.

S'il oublie la racine et se contente seulement des fruits, le prince pervertira le peuple, l'incitant par l'exemple à la discorde et au vol.

Cela montre qu'en gagnant la confiance du peuple, on gagne le royaume, et qu'en perdant la confiance du peuple, on perd le royaume.

Ainsi, le souverain qui amasse les richesses dispersera le peuple, celui qui distribue les richesses rassemblera le peuple. Ainsi, le souverain dont les mots sont contraires à la justice attire sur lui la malveillance, et celui qui s'enrichit par les malversations attire sur lui la corruption.

Publié dans Culture

Commenter cet article

dibo 28/02/2008 22:55

C'est effectivement l'objectif de ce blog et je suis très flatté par votre commentaire.
N'hésitez pas à donner votre avis, sur le blog en lui même évidemment (qu'est-ce qu'il faudrait améliorer ?), mais surtout sur les thèmes abordés, l'objectif est d'ouvrir le débat !

mimik 28/02/2008 16:10

Très intéressante cette manière subtile de commenter l'actualité à travers des écrits, si lointains dans le temps et l'espace, mais si proches puisque sondant l'esprit humain!