Réforme du droit d'usage de la terre dans les campagnes chinoises

Publié le par Thibault

le PCC réforme le droit d'usage des terres et fait un pas vers le rétablissement de la propriété privée dans les campagnes chinoisesA l'heure actuelle, les 750 millions d'agriculteurs chinois ne sont pas propriétaires des terres qu'ils cultivent, ils bénéficient seulement d'un bail de longue durée accordé par l'Etat. Ce système de droit d'usage nuit à la productivité en favorisant le morcellement des exploitations. Il attache le paysan à sa terre -puisqu'il n'a pas la possibilité de la céder- sans assurer sa sécurité -puisque le gouvernement local peut à discrétion l'en expulser.
C'est ce dernier point qui s'est retrouvé au coeur des revendications. Le droit de céder une terre revient aux comités de villages, en général sous contrôle du gouvernement local. Ces décisions sont souvent prises de façon totalement abusives et à grand renfort de pots de vin, les paysans ne touchant finalement qu'une infime proportion du prix payé par l'acquéreur.

Le gouvernement chinois a décidé de lutter contre ce phénomène. La 3e session du 17e comité central du Parti communiste chinois qui s'est achevé aujourd'hui a autorisé les paysans à "transférer leur droit d'usage sur leur terre par différents moyens, selon leur volonté." La presse officielle parle d'une "réforme majeure" et elle n'a certainement pas tort : cela pourrait être un premier pas vers une reconnaissance de la propriété privée.
Concrètement, les paysans chinois devraient être en mesure de disposer de leur terre comme si elle leur appartenait : ils pourraient l'échanger, la louer ou l'hypothéquer, ce qui permettrait par exemple de financer la mécanisation de l'agriculture... ou un départ massif vers les villes.
En effet, dans un pays où l'exode rural laisse les campagnes exsangues, cette réforme devra rester très prudente pour ne pas aggraver la situation. Par ailleurs, si le système de droit d'usage est au coeur de la controverse, il a aussi permis au cours des trente dernières années de prévenir la réapparition d'une plaie millénaire de la Chine : le contrôle des zones rurales par de grands propriétaires terriens exploitants des armées de paysans sans terre.

Commenter cet article

Bokham 29/12/2008 00:47

Il me semble que la Chine n'avait jamais lancer de véritable programme agricole ?Avec la crise actuel et le risque d'augmentation du prix des ressource vitale comme le blé, le riz etc.Pensez-vous que la Chine arrivera à nourrir sa population tout en injectant de l'argent dans l'économie actuelle afin de la sauver du désastre économique qui pointe à l'horizon 2009-2010 ?Leur politique agricole actuelle sufira t-elle à nourrir la population chinoise ?Ne seront-ils pas tenté d'abuser avec la force pour calmer les manifestations de gens qui se retrouve sans moyen de survivre ?Je pense que pour la Chine l'année 2009 sera certainement la plus importante des 20 dernières années.