Les trois royaumes : La bataille de la falaise rouge

Publié le par dibo

" Longtemps divisé, l'empire s'unira ; longtemps uni, il se divisera."
La Romance des Trois Royaumes, chp. 1


Introduction :
Je m'attaque ici à un gros morçeau : raconter la bataille de la falaise rouge, la plus fameuse des batailles chinoises. Elle est décrite notamment dans les chapitre 44 à 50 de la
Romance des Trois Royaumes de Luo Guanzhong, l'un des quatre classiques de la littérature chinoise.
Etant donné l'ampleur du récit, je vais le diviser en cinq épisodes :
         1. Celui-ci, les trois royaumes, dans lequel je décrirai rapidement le contexte de la bataille avec un glossaire des personnages principaux pour faciliter la lecture,
         2. Zhou Yu trompe Cao Cao,
         3. Zhuge Liang emprunte des flèches,
         4. Cao Cao enchaine ses navires,
         5. Zhuge Liang invoque le vent.
Chaque épisode met en place un élément du dénoument et pourrait faire une histoire à lui seul, les personnages qui y apparaissent sont parmi les plus remarquables de l'histoire chinoise.


La dynastie Han a régné de 202 av. JC. à 220 ap. JC, elle a été la plus longue de l'histoire chinoise, mais dès 184 elle est affaiblie par des révoltes et des rivalités de cour. Rapidement, l'empire est de fait divisé en trois royaume : Wei, Wu et Shu.
Cao Cao, l'homme fort du royaume de Wei, le plus puissant, domine le nord. Il est le premier minitre du dernier empereur Han, mais exerçe un pouvoir absolu. Cao Cao est un homme versatile mais un général de grande valeur et un homme de lettre, il peut également se montrer lâche, suspicieux et fourbe.
Le dirigeant du royaume de Wu est Sun Qian, un descendant de Sunzi, l'auteur de l'Art de la Guerre. La famille Sun controlait depuis de nombreuses années la partie sud de la Chine et Sun Qian refusa de se soumettre à Cao Cao sans combattre, bien que son armée fut largement inférieure.
Le plus faible des trois royaumes est Shu, dirigé par Liu Bei, un membre de la famille impériale. Bienveillant et simple, Liu Bei est le personnage le plus attachant de Romance des Trois Royaumes. Il est assisté de ses frères d'armes Guan Yu et Zhang Fei, ainsi que de Zhuge Liang, un jeune stratège taoiste que j'ai déja évoqué.

En l'an 208, Cao Cao lève une armée de 200 000 hommes pour envahir le rouyaume de Wu. Liu Bei envoit alors Zhuge Liang négocier une alliance entre Wu et Shu qui, tous deux, considèrent Cao Cao comme un usurpateur.
Après une viste de Liu Bei à Zhou Yu, le commandant en chef de l'armée de Wu, l'alliance est conclue et les deux armées se retrouvent dans le centre de la Chine, dans la province actuelle de Wuhan. Elles totalisent environ 50 000 hommes.
Les 200 000 hommes de Wei sont placés sur la berge nord du Yangtze, les armées de Wu et Shu se trouvent sur la berge sud.

Lire la suite : les trois royaumes : Zhou Yu trompe Cao Cao

chinoiseries - La romance des trois royaumes, Luo Guanzhong : La bataille de la falaise rouge


Personnages principaux :
Pour faciliter la lecture, je n'ai retenu que les personnages essentiels et je ne les ai désigné que par leur nom le plus connu. Par ordre d'apparition :
Cao Cao : commandant de l'armée de Wei
Zhang Yun et Cai Mao : généraux de Wu ayant récemment rejoint Cao Cao
Zhou Yu : commandant de l'armée de Wu
Jiang Gan : ancien camarade de Zhou Yu au service de Cao Cao
Zhuge Liang : jeune et brillant conseiller de Shu
Lu Su : conseiller de Zhou Yu
Huang Gai : officier de Zhou Yu
Pang Tong : stratège renommé sans allégeance connue
Guan Yu : général de Shu autrefois prisonnier de Cao Cao

Publié dans Culture

Commenter cet article

Fathis 09/06/2011 21:24



Je tenais a vous remercier pour votre blog et toutes les histoires ! Je suis un grand fan des Trois Royaumes.Dommage qu'aucune traduction ne fut a la hauteur.



ben 19/12/2008 15:57

Bravo pour votre éclaircissement sur les circonstances de la bataille de la "falaise rouge". Savez-vous que ce thème est aussi un grand centre de la littérature chinoise, notamment avec d'abord le poème que Cao Cao lui-même aurait écrit avant la bataille, puis, surtout, avec les très belles évocations qu'en fait Su Dongpo (ou "Sushi"), le grand poète des Song? Mais je voudrais savoir si vous avez la source de l'illustration de votre texte, si elle est tirée du rouleau de Wen Zhengming ? Ce rouleau est une merveille, mais, personnellement, je n'en ai jamais trouvé de reproduction sur internet.